« Les Grands témoins de la Préhistoire » : les archives du Pôle International de la Préhistoire

Le Pôle International de la Préhistoire (PIP) œuvre depuis 1994 pour la valorisation culturelle des sites préhistoriques et la constitution d’un réseau de culture scientifique. Cette structure – qui réunit l’État, la DRAC Aquitaine, le Conseil Régional d’Aquitaine et le Conseil Général de la Dordogne – a lancé un vaste programme intitulé « Les Grands témoins de la Préhistoire », dont l’objectif est d’archiver les témoignages des principaux acteurs de la recherche préhistorique. Confronté à l’absence d’archives autour de sites majeurs de la Préhistoire aquitaine, le PIP a notamment décidé de réaliser les interviews filmées des propriétaires des plus importants sites préhistoriques de la région. Ce travail, débuté l’an dernier, a d’ores et déjà permis de réaliser une dizaine d’interviews.
C’est dans ce cadre que le Service Régional d’Archéologie d’Aquitaine (en les personnes de D. Barraud et O. Ferullo) a contacté notre équipe afin qu’elle contribue à l’interview des propriétaires de la grotte des Fraux sur les conditions de découverte du site.
Deux d’entre nous ont collaboré à la réalisation de cette interview, mercredi 3 décembre 2008, aux cotés de Claire Peyre (du PIP), de Pascal Magontier (réalisateur) et de Alain Martin (preneur de son).

mise en place des éclairages et micros avant le tournage

mise en place des éclairages et micros avant le tournage sous le regard de Damien

Pascal Magontier aux commandes

Pascal Magontier aux commandes

Les propriétaires de la grotte, Edmond et Marcelle Goineaud, se sont volontiers prêtés au jeu de l’interview – réalisée à leur domicile -, en relatant les conditions de la découverte et de l’exploitation scientifique du site, mais également en témoignant de leur vision personnelle de ce patrimoine archéologique. La fille des propriétaires et leur petit-fils Damien ont également accepté de partager le souvenir de leurs émotions lors de leurs premières visites du réseau et – pour la première d’entre eux – la façon dont elle a vécu la découverte puis les années de gel du site avant son exploitation scientifique. Le Maire de Saint-Martin-de-Fressengeas a quant à lui témoigné de son implication dans la gestion de l’opération, aux cotés de la communauté de communes des pays thibériens.

Interview d'Edmond et Marcelle Goineaud

Interview de Marcelle et Edmond Goineaud

Les archives produites lors de cette interview (près de 2 heures de rush) seront conservées par le PIP ; une partie d’entre elles est destinée à être prochainement mise en ligne sur le site du PIP, sous la forme de quelques courts extraits consultables par le grand public.

lien : http://www.pole-prehistoire.com


4 réflexions au sujet de « « Les Grands témoins de la Préhistoire » : les archives du Pôle International de la Préhistoire »

  1. C’est une très bonne idée. ça fait plaisir de voir Edmond et Marcelle chez eux. Il me tarde de voir les extraits de cette interview.
    A très bientôt
    Raphaëlle

  2. Quand l’ethnologie rencontre l’archéologie, une entrevue qui sera sans nul doute pleine d’enseignements.
    Toujours un petit « pincement » au cœur de voir Edmond et Marcelle, je les salue vivement.
    Stephane

  3. Bonjour,

    nous sommes le 1 janvier 2009, donc bonne année à tout le monde.
    Moi aussi je suis impatient de voir le reportage.

    Question : faite vous un recolement entre vos relevés sous-terrains et ce qui se passe en surface, en fonction de du terrain.

    Bonjour à tout le monde et bien cordialement.

    Michel K (un neveu de Marcelle et Edmond).

  4. Bonjour Albane et Laurent,
    Depuis 1989, c’est la 1ère fois que je ressens autant d’émotion devant la démarche scientifique qui a démarré dans la grotte. Ma maison se situe sur la colline, je suis voisine de Marcelle et Edmond et leur photo dans le blog fait plaisir à voir même s’il manque le témoignage des découvreurs, hélas décédés.
    J’espère sincèrement vous rencontrer un jour, je vis à Montpellier comme vous, pour mon travail en communication au CIRAD, mais ma maison du Frau est un espace privilégié où j’aime vivre un autre rythme. En avril 2009 je serai là-bas du 10 au 13, trop rapide séjour mais si nous pouvions nous croiser, je serais ravie de vous offrir un thé chaud au sortir de vos explorations.
    Si 2009 peut permettre de découvrir avec vous la grotte, croyez bien que je vous en fais ici, déjà la sollicitation.
    Albane j’ai été ravie de pouvoir vous parler lors de votre visite au CNRS, depuis longtemps je souhaitais vous joindre.
    Pour Marcelle et Edmond je signe Francette, mon prénom le plus connu par eux.
    Bien cordialement à vous et à votre équipe
    Marie-Thérèse Allafort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *