À la poursuite du champ magnétique

À la suite du test de couplage des approches de thermoluminescence et magnétiques réalisées en octobre 2008 – notamment dans le secteur 18, au niveau d’une aire fortement rubéfiée correspondant à une structure de combustion – François Lévêque a considéré que le levé du profil en prospection magnétique (procédé non destructif) aurait gagné en finesse a bénéficier de davantage de données par unité d’espace. L’un des objectifs de cette nouvelle campagne de prospection magnétique est de parvenir à produire une haute résolution spatiale de la variation du champ magnétique et de générer des données 3D de cette variation. Pour pallier au manque de données, François a décidé de passer à un mode d’acquisition dynamique (en continu) en réalisant un positionnement déconnecté de l’acquisition des mesures du champ magnétique avec la station trimble (aimablement prêtée à l’équipe par la société GEOTOPO). Cette station permet de localiser, au cm près, un prisme solidarisé au capteur de champ magnétique. Les deux séries temporelles de mesures sont synchronisées.

prospection magnétique

prospection magnétique via un mode d'acquisition dynamique solidarisant capteur de champ magnétique et prisme.

Cette opération a été réalisée sur plusieurs m3, sur la zone cible prospectée en octobre, autour du foyer F4. En moins d’une heure, cette opération a permis d’acquérir quelque 16 000 points de mesure à comparer aux 400 points de mesure acquis l’an passé (en 2 heures de temps, sur une surface d’environ 10 m2).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *