Test de différentes méthodes de relevé 3D

Nos collègues de l’équipe PAGE de l’INSA de Strasbourg (éuipe de l’UMR MAP 694) sont repartis ce matin, après trois journées passées dans la grotte à réaliser des relevés et à tester différents types de matériels. Les journées, rythmées par la descente du matériel par l’étroiture de la grotte, sa mise en place dans le réseau, son maniement, ne nous ont pas laissé de temps pour le traditionnel billet quotidien.

La première journée, l’équipe s’est scindée en deux.

Samuel et Albane ont mis en place le scanner Faro Photon à l’intersection des galeries 13 et 18. Après avoir positionné plusieurs sphères sur des points spécifiques, déterminés par leur bonne visibilité depuis différentes stations, le scanner Photon est mis en station sur un pied carbone. Après avoir retiré les points matérialisés au sol (fiches pvc et rubalise), l’acquisition par le scanner Photon s’opère très rapidement. Le nuage de points est visualisé et sauvegardé quelques minutes plus tard sur l’écran du PC. L’opération, répétée en déplaçant la station de manière à multiplier les zones de recouvrement, a permis de couvrir les 80 mètres de ces secteurs en moins de deux journées.

Le scanner Faro Photon en station dans la grotte

Le scanner Faro Photon en station dans la grotte

Contrôle à l'écran de l'acquisition 3D achevée

Contrôle à l'écran de l'acquisition 3D achevée

Visualisation de la zone numérisée sur l'écran du PC

Visualisation de la zone numérisée sur l'écran du PC

Dans le même temps, la seconde équipe formée de Pierre et Benoît a réalisé le relevé des sphères à l’aide de la station totale Trimble VX. Ce relevé est nécessaire pour associer le nuage de points, et pour que le levé puisse être géoréférencé. Il est nécessaire de connaître très exactement – à quelques millimètres près – la position de chacune des sphères. Cette opération, s’appuie sur le réseau de points géoréférencés positionné à l’aide de la station Trimble VX. La qualité du scan est tout a fait exceptionnelle puisque l’on peut aisément discerner sur certains des panneaux ornés les tracés digitaux. Une grande partie de la matinée du jeudi a été consacrée à la réalisation d’une couverture photographique qui pourra être plaquée sur le modèle 3D (texturage).

Numérisation d'un panneau par la station trimble VX

Numérisation d'un panneau par la station trimble VX

L’un des objectifs de cette mission était de tester différentes méthodes de relevés et de types de matériel pouvant être employés. Deux panneaux tests ont été sélectionnés pour faire l’objet de ce travail expérimental. Près de l’entrée, dans le secteur 11, un panneau a été numérisé à l’aide du scanner Faro et de la station Trimble VX. Cette dernière, équipée d’un système d’acquisition d’image, réalise à la fois la mosaïque des photos et la numérisation à faible résolution du modelé de la paroi. L’objectif n’est pas d’obtenir un scan à très haute résolution, mais davantage de disposer d’un mappage photographique. Dans les mois, à venir il sera possible de comparer les modèles numériques obtenus par scannage avec le relevé manuel réalisé par Stéphane et Raphaëlle à partir de la mosaïque photo.

Un second panneau, dans le secteur 13, à fait l’objet d’une attention particulière : balayage laser laser-scanning par le scanner Faro et numérisation à l’aide de la station Trimble VX et du scanner Trimble GX. La particularité de ce dernier appareil est de générer en haute résolution des modèles en couleur. En disposant un éclairage fixe (lampes froides), l’objectif est de travailler à la fois sur le modèle numérique du support et sur l’image elle-même. Il est alors possible de travailler avec des cibles disposées au-dessus du sol sur les points de canevas (pour directement géoréférencer les nuages de points), et non plus avec des sphères nécessairement posées sur la paroi ou fixées dans des failles de la roche.

Numérisation d'un grand panneau orné par la station trimble GX

Numérisation d'un grand panneau orné par la station trimble GX

Les mois à venir seront mis à profit pour traiter ces informations et préparer les prochaines campagnes de relevé, et l’équipe MAP-PAGE ne manquera pas de nous faire part de ces impressions. Nous tenons très chaleureusement à remercier la société FARO d’avoir mis à la disposition de l’équipe MAP-PAGE de l’INSA de Strasbourg leur tout nouveau scanner Photon.