Adaptation des techniques de relevé pariétal au contexte particulier de la grotte des Fraux

Par S. Petrognani et R. Bourrillon

Au printemps 2008, nous avons procédé au relevé d’un panneau de tracés digités de la cavité (secteur 13 ; point topographique 119). La méthode employée (dessin d’après photographies mosaïquées ) a été détaillée sur ce blog dans les « billets » du 27 mai et du 2 juin 2008.

L’un des principaux objectifs de l’équipe archéologique de la grotte des Fraux est de croiser les approches scientifiques et d’expérimenter des méthodes novatrices.

C’est dans cet esprit que nous adaptons à l’occasion de cette campagne notre méthode de relevé aux manifestations graphiques. La couverture analytique sera par conséquent plus étendue, sans hypothéquer la précision de l’étude.

Nous procédons par une méthode photographique « intermédiaire » qui voit se succéder les étapes de prise de clichés, de mosaïque photographique, de relevé en laboratoire, de contrôle in situ (voir photo), et de traitement infographique. L’intérêt majeur de cette méthode est le gain substantiel de temps, le travail de relevé étant effectué en grande partie à l’extérieure de la cavité.

Étape de contrôle du relevé in situ (panneau II G secteur 11)

Étape de contrôle du relevé in situ (panneau II G secteur 11)

 

Le Panneau II G  du secteur 11 sera l’objet de cette nouvelle méthode ; la lecture des séquences de tracés digités verticaux s’y prêtant aisément.

Nous n’écartons pas l’éventualité de recourir à une méthode à plus grand investissement technique in situ pour des panneaux aux entités graphiques plus complexes. 



Citer ce billet
champslibres (2008, 21 octobre). Adaptation des techniques de relevé pariétal au contexte particulier de la grotte des Fraux. Le blog de la grotte des Fraux. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mn3v

3 réflexions sur « Adaptation des techniques de relevé pariétal au contexte particulier de la grotte des Fraux »

  1. Bonsoir à toute l’équipe, Albane, Laurent, Raphaëlle et Stéphane (et tous les autres présents) !

    J’espère que votre début de campagne se passe bien, avec le moins d’humidité possible. La nouvelle protection de l’entrée dont vous bénéficiez favorise t-elle votre accès à la grotte ?

    Une petite question aussi : la présence de l’électricité doit vous faciliter le travail pour la fouille. Avez-vous une vision un peu différente de la grotte à présent, avec l’utilisation de la lumière blanche ?
    Et pour l’équipe des “pariétalistes”, est-ce que cette nouvelle lumière vous facilite la lecture des gravures, vous aide t-elle à l’analyse de la paroi et des tracés ?

    Bon courage pour la suite, je vous souhaite beaucoup de découvertes (et de soleil). Je vais suivre avec attention vos recherches.
    Pourrez-vous présenter toutes mes amitiés à Edmond et Marcelle ?

    Chaleureusement !

  2. Bonsoir Eric

    Le réseau est beaucoup moins humide cette fois ci et l’aménagement de l’entrée de la grotte participe grandement à l’assainissement des premiers mètres du réseau. Le raccordement au réseau électrique nous a changé la vie et nous sommes très satisfait de notre éclairage en lumière froide. Les pariétalistes répondront de leur coté à cette question mai pour ma part je dois dire que cet éclairage a profondément modifié ma vision de la grotte qui n’est à présent plus réduite comme elle l’était aux axes de circulation. Les espaces s’ouvrent, nous observons les espaces sous d’autres angles et nous découvrons bien évidemment nombre de détails jusque là invisibles. Je perçois plus aisément la grotte comme un espace de vie que l’on peut s’approprier et non plus comme un long couloir de circulation.

    Merci pour tes pensées, nous ne manquerons as de saluer Edmond et Marcelle pour toi

    A bientôt

    Albane (et le reste de l’équipe qui est encore à table)

  3. Bonjour Eric,

    On a pensé à toi sous terre avec nos pieds dans l’argile et nos yeux rivés sur les tracés digités.
    En effet, l’arrivée de la lumière dans la grotte change notre vision de lieux. Les espaces prennent tout leur volume. Il est maintenant possible de distinguer ce qui se passe d’une paroi à l’autre et d’observer, ainsi, les panneaux ornés qui se répondent. La grotte prend une nouvelle dimension.
    Le relevé du premier panneau de la paroi gauche est achevé. On a pu décompter et enregistrer tous les panneaux de la paroi gauche et terminer son inventaire. Pour la prochaine campagne, l’étude de cette paroi devrait être achevée. Peut être que tu pourras nous rendre visite!
    Je te dis à très bientôt et je t’envoie une pensée de mon bureau toulousain….ainsi qu’a toute l’équipe encore sur le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.