Mardi 6 novembre 2007

Mardi : l’équipe s’est scindée en deux Les travaux de topographie se poursuivent. Le réseau de points topographiques disposés par Olivier Ferrulo (SRA Aquitaine) et Thierry Baritaud (SDAP) est recalé au théodolite. Yves et Christine Billaud ont pris en charge cette opération engagée durant la campagne de juin 2007.

topo04.jpg

Ce travail permet à l’équipe de disposer d’un maillage serré de points topographiques et d’axes de relevés.

topo05.jpg

Outre les anciens points topographiques, de nombreux nouveaux points ont été disposés. Les nouveaux points sont numérotés à partir de 100 et matérialisés par des fiches jaunes.

topo02.jpg

topo01.jpg

topo03.jpg

Sur la base de ce canevas, les travaux de relevé du plan de la cavité ont été engagés dans la galerie de droite, topographiée lors de la campagne de juin. Le dessin des horizons de surface est réalisé à l’échelle du 1/20ème. La cartographie de l’horizon de surface permet ainsi de localiser les zones où les sols archéologiques sont conservés et de matérialiser sur un plan les parties remaniées par les fréquentations antérieures à notre intervention archéologique ou les parties détruites par l’effondrement des blocs du plafond ou recouvertes par les colluvions issus de la vidange du lac collinaire. Les premiers vestiges ont ainsi pu être repérés. Avec ces premières découvertes, se pose la question de la gestion des mobiliers. Comment intervenir pour l’étude ce de mobilier ? pouvons-nous le déplacer ?


Le point 101 est positionné en fond de galerie. Le point topo 33 est matérialisé par une étiquette verte posée à plat sur une dalle d’effondrement. Le point central a été repris comme référence moyenne de ce point.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.