recherche exploratoire

Dans la perspective de soumettre un PEPS (Projets Exploratoires Pluridisciplinaire) auprès de l’Institut d’Ecologie et Environnement du CNRS (INEE), l’équipe qui conduit des recherches archéométriques sur les structures de combustion s’est réunie lundi à bordeaux, dans les locaux du CRP2A.

Les recherches engagées en 2008 de manière à spatialiser et reconstituer les paléo-températures des foyers en couplant magnétisme et thermo-luminescence font l’objet spécifique de ce projet. Ainsi, le magnétisme permet de dresser une cartographie des zones dont la modification du champs magnétique local révèle une thermo-tranformation ; la thermo-luminescence permettant quant à elle de reconstituer, par la capacité des quartz à enregistrer durablement une partie de l’énergie fournie par la radioactivité naturelle, un paléo-thermomètre susceptible de calibrer ce signal.

carte MAG

Le couplage, encore jamais expérimenté, de ces deux méthodes doit ainsi permettre de modéliser les feux en croisant ces différentes variables avec d’autres données (fonction, combustible, modélisation 3D de l’environnement…). 

http://www.cnrs.fr/edd/recherche/PEPS.htm


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *