Prise de contact : premières impressions d’Eric Robert (post doc – UMR 7041 et USM 103 du MNHN)

Présent pour cette campagne de printemps 2008, la troisième depuis le début de l’étude du site en 2007, j’accompagne Stephane Petrognani (doctorant Paris 1 chargé de l’étude pariétale sous la responsabilité de C. Fritz et G. Tosello) afin de l’assister dans la réalisation des premiers relevés des représentations de la grotte.

La première descente, effectuée dimanche, a été l’occasion de faire mes premiers pas dans la grotte des Fraux, un site aux caractéristiques exceptionnelles, notamment par la présence de sols archéologiques recelant un riche matériel en place : céramiques entières ou fragments, ossements, foyers (…) côtoient les représentations, gravures ou tracés digitées.

 

Cette prise de contact est l’occasion de prendre conscience de la diversité de ces représentations, réparties dans les différentes galeries : de nombreuses séries de digitations parallèles ainsi que des tracés géométriques complexes radicalement distincts du corpus abstrait habituel de l’art paléolithique européen.

 

Les deux premières séances de travail ont permis de mettre en place la lecture du panneau de tracés digités, qui fera l’objet des premiers relevés dans cette campagne (secteur 13 – point topo 119).

Malgré l’humidité de la zone d’accès de la grotte, nous sommes au sec pour engager les premières observations, notamment pour déterminer la chronologie des traits. Cette étape préalable au relevé consiste en effet à faciliter la lecture en déterminant l’ordre de réalisation de chacun des traits par l’équivalent d’un « diagramme de Harris » appliqué à l’art pariétal. Les différentes séquences de réalisation des 28 tracés digités qui composent le panneau sont ainsi reconstituées.

D’autres observations complémentaires sur le contexte du panneau clôturent cette étape du travail, avant de s’attaquer au relevé en lui-même.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.