Des surface rubéfiées

 Le nettoyage des axes de circulation du secteur 13 a révélé plusieurs zones rubéfiées parfaitement conservées : foyers, zones de rejet de résidus de combustion (charbons de bois, cendres…). Les paléosols apparaissent sous quelques millimètres de sable détritique issu de l’altération des blocs de grès. Sous cet horizon se dessine un sol archéologique formé d’une multitude de faciès : argile jaune recouvrant des blocs de grès beige ; concentrations de produits de combustion ; blocs de grès rubéfiés…

Toute la difficulté de l’enregistrement de ces sols dont l’épaisseur est de quelques millimètres réside dans la cartographie de ces faciès étroitement imbriqués.

 

Juxtaposition des faciès sédimentaires

 

La fouille a été conduite selon un carroyage de 20 cm de coté, sur la base duquel ont été effectués relevés et prélèvements destinés aux études palynologiques, anthracologiques et carpologiques. L’intégralité des sédiments a été conservée.

 

Exemple de relevé des sols au 1/5eme

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.