Le temps est à l’orage !

Dimanche 25, premier jour de fouille et de relevé de la campagne de printemps à la grotte des Fraux. La matinée a été consacrée à l’équipement de la cavité et à l’installation du matériel de fouille. Les intempéries de ce printemps pluvieux ont entraîné un affaissement du talus  permettant l’accès à la cavité, bloquant de la sorte la porte métallique. Quelques travaux de terrassement à prévoir pour l’équipe.

chemin d\'accès au sas d\'entrée de la grotte

Vers 14 heures, premiers signes d’un orage. 14h30 coups de tonnerre et pluie ininterrompue jusqu’à 18h30. Dans la grotte, on entend le rythme des gouttoirs s’intensifier. Puis ce sont les ruissellements, petits filets d’eau ; rigoles qui se gonflent. A proximité de l’entrée de la cavité, les parois suintent. L’eau s’infiltre dans les failles depuis la surface et vient grossir le flux de rigoles. Le réseau est actif ! 

A l’extérieur, le drainage installé au-dessus de la cavité montre toute son efficacité. Le tuyau de 200 mm présente un débit impressionnant.

 

drainage des eaux de ruissellement

 

L’accès à la cavité est devenu boueux ; et se transforme en un petit ruisseau. A 17 heures, nous arrêtons de fouiller ; le sondage 2 du secteur 10 est noyé.

 

sondage 2 noyé Il devient difficile d’extraire les sceaux de sédiment de la cavité tant l’accès vertical est devenu boueux. Dans la grotte, l’accès à la galerie de gauche devient impraticable et le cône d’éboulis draine les eaux de surface.

21h30, il pleut toujours ! Nous avons de la chance, la station de météo France pour la région de Nontron se situe précisément à Saint-Martin-de-Fressengeas, à quelques encablures de la grotte des Fraux. Les prévisions pour les jours à venir ne sont pas des plus optimistes…